Court historique de la paroisse St-Joseph

L’église actuelle, de style gothique, est la deuxième de la paroisse. Construite en pierre sur le site même de la première (1870-1885), démolie en 1920 à cause de son étroitesse et des ses problèmes de structure; elle est terminée  en 1922.

Parmi les particularités artistiques de cette église, un crucifix (1860), un bas-relief en plâtre encastré dans l’autel représentant la dernière Cène, des statues de Saint-Joseph, la Vierge Marie, Saint-Jean-Baptiste et Sainte-Anne qui datent de la première église (1870-1885), et une statue de Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus (1925).

L’église se remarque par ses magnifiques verrières, réalisées par l’artiste hollandais Gerry Mesterom. Les scènes bibliques sont, en commençant par l’avant, du côté ouest : l’Annonciation, la Visitation de Marie à sa cousine Élisabeth, la Naissance de Jésus, le Recouvrement de Jésus au Temple, puis de l’arrière vers l’avant, côté est : la Création, l’Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers, le Crucifiement de Jésus, la Résurrection de Jésus, l’Ascension de Jésus au ciel, la Pentecôte et les disciples d’Emmaüs. Deux petites verrières dans l’entrée principale, où figurent Saint-Paul, côté ouest, et Saint-Pierre, côté est, et dans la petite fenêtre du transept ouest, l’Oratoire Saint-Joseph et le frère André. On peut apercevoir au-dessus des grandes portes : la Sainte-Trinité et les Sacrements, dans les escaliers du jubé : St-Thomas et St-Matthias, puis enfin au jubé : les évangélistes, St-Mathieu, St-Marc, St-Luc et St-Jean. Ces magnifiques verrières traduisent les récits bibliques, tout en éclairant abondamment l’église. Le soleil contribue à la beauté du lieu en projetant des reflets multicolores et des jeux de lumière sur les murs, les arches et les nombreuses colonnes d’un des plus vieux bâtiment d’Orléans.

Le presbytère actuel (le deuxième) a été construit en 1891.

L’année 2002 marque le centième anniversaire de l’installation de la statue de St-Joseph devant le presbytère.

Le premier cimetière était situé sur la rue Notre-Dame (entre la rue Belcourt et la rue St-Jean). À la demande de Mgr Duhamel, archevêque d’Ottawa, un nouveau cimetière était ouvert en 1888 derrière l’église paroissiale.

Des 90 familles formant la paroisse St-Joseph en 1855, la paroisse compte actuellement environ 4 000 familles.

    Curés de la paroisse St-Joseph:

  • 1860 - 1873: Alphonse Marius Chaîne

  • 1873 - 1875: W.L. Sheehy

  • 1875 - 1891: Séraphin Philippe

  • 1891 - 1900: Louis Amable Lavoie

  • 1900 - 1908: François Xavier Alexandre Motard

  • 1908 - 1912: Joseph Carles Wilfrid Deguire

  • 1912 - 1928: Mgr Hilaire Chartrand

  • 1928 - 1934: Joseph Honoré Limoges

  • 1934 - 1947: François René Morin

  • 1947 - 1954: Chanoine Raymond Limoges

  • 1954 - 1965: Ernest Préseault

  • 1965 - 1966: Napoléon Jules Richard

  • 1966 - 1975: Hermas Glaude

  • 1975 - 1977: Gilles Bélisle

  • 1977 - 1995: Mgr Paul Racine

  • 1995 - 2004: Jean-Pierre Fredette

  • 2004 - 2012: Mgr Peter Schonenbach

  • 2012-présent: Maurice Dionne